Emilie et Franck sont belfortains, d’une petite ville du Territoire. Petit couple tranquille en apparence, ils sont aussi libertins. Mais surtout, ces deux jeunes gens de 28 et 31 ans pratiquent régulièrement l’exhib en plein-air, dans des coins à voyeurs du Nord Franche-Comté. Interview.

illustrations : Vidéos Echangisme

Nous avons pris contact avec Emilie et Franck en élaborant notre carte des coins à voyeurs de Franche-Comté. Et ils en savaient long sur le sujet. Il faut dire qu’Emilie et Franck pratiquent l’exhib plus ou moins hard depuis déjà 5 ans.

exhib en plein-air

« le plaisir de l’exhib pure a supplanté celui du libertinage » (photo Indécentes Voisines)

Nous leur avons demandé de répondre à quelques questions sur cette pratique qui, même dans le milieu, libertin, continue à choquer beaucoup de gens (nous rappelons au passage que l’exhibition publique est un délit).

Libertinage d’un jeune couple

Vous êtes plutôt jeunes. Comment en êtes-vous arrivés si vite à la pratique de l’exhibition ?

En fait, nous avons commencé, il y a 5 ans, à pratiquer le libertinage en club. Nous allions souvent au Miscanthus, pendant l’été, et nous nous sommes aperçus que nous aimions bien ce côté exhibitionniste. Là, nous avons fait la connaissance d’un couple plus âgés que nous qui se rendait régulièrement à l’étang de Champagney (voir carte). Nous les avons suivis et nous nous sommes mélangés, sur place, devant des tas de voyeurs.

Vous pratiquez toujours le libertinage en club ? en soirée privée ?

Pratiquement plus. Ou alors, une ou deux fois par an, quand le temps ne permet pas d’aller en extérieur, même si nous aimons aussi nous exhiber dans les sexshops et les lieux de ce genre. Non, ce n’est pas très excitant, en fait, quand on a gouté aux plaisirs de l’exhib !

Exhib en région belfortaine

Vous ne vous exhibez pas qu’en plein-air ?

Si. Dès que le temps le permet. Mais attention, nous ne pratiquons que des lieux où nous ne risquons de gêner personne. On fait très attention de ne pas être surpris par des gens qui ne seraient pas là pour ça. De ce côté là, les sexshops ou les cabines vidéos pornos sont bien, mais il n’y a pas le côté plus coquin des espaces extérieurs.

L’exhib vous suffit-elle ? Est-ce que vous allez plus loin ?

Nous sommes mélangistes, en plus d’être exhibitionnistes. Nous sommes souvent sur des tchats libertins et on propose à des couples de se joindre à nous. malheureusement, ils sont rares à ne pas être choqués ou intimidés par l’exhib. Heureusement, nous avons quelques amis couples qui se joignent à nous régulièrement.

exhib Belfort

« parfois, madame suce les voyeurs, parfois ils doivent se contenter de regarder »

Et les hommes seuls ?

Nous les trouvons sur place ! C’est l’intérêt des coins à voyeurs.

Et ils se contentent de regarder ?

Alors voilà. C’est ce que doivent comprendre les hommes seuls. Ça dépend de notre humeur. Surtout de celle de madame. Parfois, on les tient à distance et ils se masturbent en nous regardant. parfois, elle se laisse toucher, parfois elle les branle, parfois même elle les suce. Mais il faut que les messieurs respectent nos envies du jour.

Il y a des relous ?

Oui ! Mais monsieur est assez costaud, il les remet à leur place. Et les voyeurs en général, ont compris que s’ils voulaient retrouver des couples dans leur coin préféré, ils devaient entre guillemets « faire la police » entre eux. pas de photos volées, pas de propositions insistantes. Sinon, ils devront se débrouiller entre eux ! (rires).

les photos illustrant cet article ne sont pas des photos d’Emilie et Franck