Nous voici invités à Belfort, dans un lieu que nous tiendrons secret, pour une soirée échangiste privée. Invités par Louise & Thierry*, un couple trentenaire avec déjà plein d’expériences libertines.

L’appartement est plutôt petit. « Pas grave on se serrera » rigole Louise, la maîtresse de maison et, du même coup de cérémonie. Nous ne sommes pas les premiers : Nadia & Samir, des amis réguliers des hôtes, sont dans le canapé, à discuter avec Nadège et Cyril, un couple échangiste de la quarantaine. Suivront trois autres couples.

soirée échangiste belfort

mélangistes et échangistes font bon ménage – voir la vidéo**

Premier constat, facile : pas d’hommes seuls, seuls des couples ont été invités. « Le libertinage, c’est le partage, avec les autres couples, mais aussi avec sa femme. Moi, les mecs qui font ça dans le dos de leur moitié, je trouve ça dégueulasse » explique Louise. Pas de femmes seules non plus.

Soirée échangiste privée et partouze

La soirée est conviviale. On discute et on commence à se peloter. Second constat : certains couples s’affichent ouvertement échangistes, d’autres sont mélangistes. Tous ont déjà une certaine expérience du libertinage, en club comme en privé.

Niveau âge, on va de 28 ans pour la plus jeune, à 49 pour le plus âgé. Ce qui n’empêche d’ailleurs pas ces deux-là de se rapprocher coquinement depuis le début de soirée. Niveau social, il y a un ouvrier, une toubib, un facteur, deux chercheurs d’emploi, un mécanicien, une documentaliste… bref, un peu de tout. Un couple rebeu, sinon tout le monde est d’origine européenne.

échangisme Belfort

les générations se mélangent, l’ambiance est chaude – voir la vidéo

Question sexe, les choses commencent très vite. Certains couples se connaissent déjà, ce qui facilite grandement les choses. Les générations se mélangent facilement, les échangistes vont avec les mélangistes, sans aucun problème, chacun se débrouille avec les envies et limites des uns et des autres.

En un mot comme en cent, la soirée a été chaude, très chaude.

Libertinage et échangisme à Belfort

Dans une partouze échangiste, il y a toujours des pauses. L’occasion de discuter avec les couples. On parle du libertinage dans le territoire de Belfort. Oui, m’affirme Nadia, il y a pas mal de soirées privées entre couples. Mais de clubs.

Nadia & Samir fréquentent parfois L’Inko-Nu, à Audincourt. D’autres couples préfèrent les clubs des Vosges ou du Haut-Rhin.

Mais tous s’accordent à dire qu’un vrai club libertin ou un vrai sauna mixte est un manque dans l’agglomération de Belfort. A bon entendeur…

* nous avons changé les prénoms pour plus de discrétion
** nous avons pris pour illustrations des photos qui n’ont pas été prises pendant cette soirée